Recherche

Plein-air Interculturel

Patin sauvage et urbain

 

Patinage sauvage dans les Adirondacks aux fêtes VVV TripLevé. Épaisseur de la glace et hop patin! Round Pond

Patin sauvage dans les Adirondacks aux fêtes VVV 2011. On vérifiait l'épaisseur de la glace et hop! Nous avions randonné pour nous rendre à un petit lac perdu dans la nature, entouré des montagnes. Que c'était plaisant! Photos par Redgi et Jason.

 


Y aurait-il des eaux stagnantes dans votre coin?
Si oui, quel en serait l'état de la glace?


Pour une 2e fin de semaine en ligne, après tant de pluie et un gel profond, nous retrouvons pour cette fin de semaine les conditions idéales pour le patin sauvage, et même le patin urbain, sur les plans d'eau stagnante ou presque.

Le 4 mars 2017, Chantal a écrit : "Oui, on a de l'eau stagnante chez nous!"

img_1611

Waaaa ha ha!

Dans la piscine, glace blanche formée à partir de neige imbibée de pluie. La glace blanche serait moins solide que la glace noire, mais à ce temps-ci de l'année, elle est souvent très épaisse.


Quelques eaux stagnantes à Montréal:

  • Le Parc-nature du Bois-de-l'île-Bizard
    Le Parc-nature de l'Anse-à-l'Orme
    La baie de la plage au Le Parc-nature du Cap-St-Jacques
    Le Bassin Olympique à l'île Notre-Dame
    La patinoire naturelle du Vieux-Port de Montréal
    L'ancien Canal Lachine, à Lachine:

Patinage sauvage sur l'ancien canal LachineCeci n'est pas une photo actuelle.

Il faut d'abord s’assurer qu'elles soient sécuritaires. Celles qui sont connectées aux grands cours d'eau, risquent de l'être moins à cause des variations de niveau d'eau.



Quant aux patinoires officielles de Montréal, selon la ville
en ce début de la semaine de relâche (4 mars 2017) il n'y aurait que la patinoire du parc Jarry qui serait encore accessible et les patinoires réfrigérées.
Étonnant que les eaux captives du parc Lafontaine ne soient pas patinables. Qu'en est-il?

 

4 mars 2017 - Visite Bois de Liesse et Ruisseau Bertrand

Le long redoux dernier s’étant terminé au cours de la semaine avec une sévère vague de froid (près de moins 20 la nuit, -10 à -15 le jour venteux) ont offert les conditions idéales pour le patin sauvage. Mais il a été constaté au pont du chemin du Ruisseau Bertrand, qu’il y a eu une crue, encore en cours malgré le gel. En effet, le ruisseau était pleine largeur, baignant le pied des arbres de la berge. La glace a été libérée et reprenait. La vieille glace blanche semblait bien épaisse, mais la glace neuve, au dessus du lit estival du ruisseau, n’avait que 2po d’épais, l’ayant creusé à la hache. Il faut croire que ces basses températures n’avaient pas encore duré assez longtemps: Selon Env. Canada, la température est passée sous zéro le 2 mars à 5h00 AM, elle est descendue progressivement pour passer sous -10 le lendemain à 1h00 AM. Le vent a balayé la neige, et faisait ressentir le froid, mais au 4 mars fin PM, ce n’était pas suffisant. Un franc -20 était nécessaire. D’ailleurs le ruisseau Bertrand lui même, en amont, était complètement dégelé.

 

5 mars 2017 - Visite du lac long du parc Angrignon

Quel charmant oasis de tranquillité! Le lac fait 1km de long et est étroit. Au soleil, c’était magnifique!

img_1274-parc-angrignon-170305

Pour vérifier l’épaisseur de la glace, elle a été creusé à la hache sur 8 po de profondeur sans en arriver à l’eau. Une glace comportant beaucoup de bulles d’air, donc moins solide que de la glace noire. J’y ai patiné sur toute la longueur. Pas pour les débutants parce que tellement raboteuse à cause du passage de marcheurs, skieurs, raquetteurs, au moment où le lac était couvert de neige. Il y avait des craques un peu partout mais elle était solide. À un seul endroit, une craque d’un bord à l’autre avait créé une ouverture qui avait regelé. Il semble que le vent y ait été en cause pour créer ce trou. Il y a un ruisseau affluent à l'extrémité ouest, et la décharge du lac à l'autre extrémité. À ces endroits, la glace semble mince.

 

5 mars 2017 - Visite de l’Aqueduc
L'Aqueduc appartiendrait à la Ville de Montréal. Les cameras de surveillance laissent voir qu'il n'y a pas de neige sur ce canal, mais ne permet pas de qualifier l'épaisseur de la glace:

Aqueduc de Montreal 170303
L’Aqueduc n’est pas sécuritaire. Il semble plus mouvant qu’on pourrait le penser. Sa surface serait assez lisse pour y patiner, mais nous y avons vu des zones dégelées, en particulier sous les ponts. La glace était de même nature que sur le lac du parc Angrignon: De la glace plutôt blanche, donc moins solide, mais moins raboteuse. L’Aqueduc est bordé de clôtures, pour la sécurité certainement, mais probablement aussi pour qu’il ne s’y retrouve pas de déchets. On peut voir qu'en fait de paysage, on ne manque pas grand chose. Autre problème avec ces plans d'eau connectés au fleuve et aux rivière, c'est que le niveau d'eau varie. Avec la crue récente, les glaces ont pu se fractionner.

 

Le canal Lachine
L'an dernier, on nous avait promis que le Canal Lachine serait patinable.
Parcs Canada désire rappeler que pour des raisons de sécurité, il est interdit en tout temps de s’aventurer sur la glace du canal de Lachine. Apparemment que ce serait plus compliqué qu'on ne le pense que d'y aménager une longue patinoire. L'épaisseur de la glace serait variable à cause des écluses, entre autre. Et il en faut assez épais pour les machines d'entretien. Ce serait un projet encore à l'étude.

Source: http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/696837/le-sud-ouest-realise-un-vieux-reve/

Autre lecture: http://aduq.ca/2014/02/la-patinoire-citoyenne-du-canal-lachine-et-le-reve-dun-site-emblematique/

 

Antoine Deslauriers
www.tripleve.com
514-389-2527

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>