Recherche

Plein-air Interculturel

Le TripLevé pour joindre le futile à l’agréable!

Toute la semaine, l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt; énergie; performance; "no pain, no gain", etc.. En grimpant la montagne, c'est le cardio, garder la forme, rester jeune, garder le tempo, et quoi encore. La voix intérieur accuse assidûment: on se déclare encore coupable de ne pas carburer au carré ou au cube. Si l'on n'est pas un "winner", on est un trou d'cul!

Mais arrivé au sommet, nous guette le grandiose qui se délecte pendant la pause. En foi des aimables témoins complices qui nous accompagnent, le doute s'immisce et nous épargne de notre propre hargne. À mesure que l'hypnose de la brise, du décor et du soleil nous gagne, elle nous brise. Les motifs d'inculpation s'amenuisent et s'évanouissent aux quatre vents. Alors que la pause se prolonge, la douce chaleur, qui nous suit même à l'ombre, appelle les songes. À la glisse des skis de fond, succède le ruissellement de la neige qui fond. En cette saison, il n'y a plus de raison de quérir son paradis, quand déjà on s'y alanguit.

L'heure est enfin venue pour la grande révélation:

Après le V et le W, voici enfin la 27e lettre de l'alphabet: Le TripLevé!

Logo VVV

Le TripLevé pour joindre le futile à l'agréable!